navigation
content

Rapport sur la gestion de la compensation des risques 2018

Synthèse

Durant l'année sous rapport, la compensation des risques 2017 a été calculée. Hormis les facteurs actuels de l'âge, du sexe et du séjour dans un hôpital, cette compensation des risques a été réalisée pour la première fois avec le nouveau facteur de compensation "coûts des médicaments". Les assurés dont le coût des médicaments a été supérieur à 5'000 francs l'année précédente sont inclus dans des groupes de risques spéciaux. Ce nouveau facteur a entraîné une nette augmentation du volume de répartition. Celui-ci, pour 2017, a augmenté de 18 pour cent par rapport à celui de 2016 (1,713 milliards de francs), pour atteindre 2,021 milliards de francs.

En 2018, en plus de la compensation ordinaire des risques, nous nous sommes à nouveau fortement impliqués dans la préparation de la compensation des risques avec les groupes de coûts pharmaceutiques (compensation des risques PCG) qui doit entrer en vigueur en 2020. En automne 2018, le premier test de la compensation PCG été effectué avec succès. Presque tous les assureurs-maladie ont pris part à ce test.

Le 18 avril 2018, le Conseil fédéral a décidé que l’allègement de primes en faveur des jeunes adultes décidée par le Parlement, qui se fera par le biais de la compensation des risques, s'appliquera aux compensations des risques à partir de 2019. Cette décision a nécessité des adaptations de notre logiciel pour la compensation actuelle des risques ainsi que de notre nouveau logiciel pour la compensation des risques PCG.

En raison d'erreurs dans la livraison des données par plusieurs assureurs-maladie, la compensation des risques de 2016 a dû être corrigée au cours de l'année sous revue.